Disques brésiliens



VITTO MEIRELLES « VEM REI »

VITTO MEIRELLES « VEM REI »
VITTO MEIRELLES
« VEM REI »
SORTIE 28 AVRIL 2017
LABEL 10H10
DISTRIBUTION SONY MUSIC ENTERTAINMENT
PRÉSENTATION
On l’avait quitté sur une note plutôt classique, intimiste voire minimaliste avec l’album « Noite ». Le carioca Vitto Meirelles marque son retour avec « Vem Rei » aux sonorités plus colorées et chaleureuses.

Auteur, compositeur et interprète, le brésilien crée chacune de ses chansons et sait s’entourer des meilleurs pour les magnifier. L’album s’est d’ailleurs tissé au fil des rencontres musicales de l’artiste, que ce soit au Brésil ou ailleurs. On y croise notamment Gilberto Gil et Agnès Jaoui au chant, Vincent Segal au violoncelle, Arto Lindsay ou Sébastien Martel à la guitare…

Et le résultat est là ! « Vem Rei » est un album dont la douceur de la voie de Vitto Meirelles et des arrangements contrastent avec le rythme des 13 titres. Parmi ceux-ci, la chanson « Reggae do João », en hommage au grand maître de la bossa nova João Gilberto. Autre légende brésilienne, Gilberto Gil vient apporter sa voix à ce morceau tout en rythme qui contraste avec la douceur de « E Babilonia », qui relate la vie des indiens, le métissage et la transformation de la civilisation Brésilienne.

« Vem Rei », morceau éponyme de l’album a été composé le jour de la mort de Mickaël Jackson. Plus qu’un hommage, il s’agit de la vision de Vitto Meirelles sur la vie d’artiste.

« Notre vie », seul titre en français, chanté en duo avec Agnès Jaoui et accompagné à la guitare par l’américain Arto Lyndsay apporte une note mélancolique à l’album.
Enfin, la chanson « Dias e dias » prend sa source dans la phrase de Rimbaud « Je est un autre » sublimée par le violoncelliste Vincent Segal.

Au total, 13 titres inspirés de la vie quotidienne mais également de la situation sociale et politique actuelles du Brésil qui s’enchainent sur des sonorités rock, pop, jazzy, reggae et samba.

Vitto Meirelles le dit lui-même : ses paroles sont énigmatiques et sincères. Quant aux arrangements, il les voit comme un tableau, une association de couleurs, de traits, de formes et d’angles.
On trouve donc dans cet album un joli croisement entre les rythmes, les mélodies et les mots. Un univers pluriel sans frontière entre les styles et les générations.