Livres brésiliens



« Pssica », d’Edyr Augusto

« Pssica », d’Edyr Augusto
Rejetée par ses parents après la diffusion d’une vidéo intime, Janalice
, quatorze ans,
est envoyée chez sa tante, dans le centre
-
ville de Belém. L’adolescente va se
familiariser avec la faune interlope des rues locales
: vendeurs à la sauvette,
toxicomanes et maquereaux. Mais sa beauté attire rapidement la convoitise et
Janal
ice finit par se faire kidnapper en pleine rue.
Amadeu, un flic à la retraite, s’empare de l’affaire par amitié pour le père de la jeune
fille. Sur les traces de Janalice, il entame un périple hallucinant en Amazonie, à la
frontière du Brésil et de la Guy
ane. C’est là que s’entrecroisent toutes sortes de
trafics

orpaillage, piraterie fluviale, prostitution infantile et traite des blanches

, le
tout avec la complicité de l’administration locale. Arrivera
-
t
-
il à temps pour sauver
Janalice de l’horreur
?
Après
Belém
,
Moscow
et
Nid de vipères
, Edyr Augusto prouve qu’il n’a rien perdu de
sa plume nerveuse et sèche. Dans
Pssica
, il montre Cayenne, capitale d’un territoire
français méconnu, sous un jour vertigineux.
Traduit du portugais (Brésil) par Diniz Ga
lhos.
Éditions Asphalte

2017

http://www.asphalte-editions.com/?page=catalogue&categorie=fichelivre&num=84


« La pomme empoisonnée », de Michel Laub

« La pomme empoisonnée », de Michel Laub
São Paulo, janvier 1993. Le groupe Nirvana débute son unique tournée au Brésil avec
un concert au stade du Morumbi, quelques mois avant le suicide de son chanteur,
Kurt Cobain. S’il veut pouvoir y assister en compagnie de Valéria, sa petite amie, le
narrat
eur doit s’évader de la caserne où il effectue son service militaire, à Porto
Alegre. Son choix sera décisif et lourd de conséquences.
Quelques années plus tard, devenu journaliste, il rencontre et fait l’interview de
Immaculée, une survivante du génocide
rwandais. L’entretien le plonge dans un
étrange malaise, faisant remonter toute une époque, celle des années 1990, au cours
de laquelle sa vie a basculé. Entrecroisant tragédies personnelles et collectives, le
protagoniste tente à travers des petites vign
ettes, des réflexions, et des souvenirs, de
démêler les fils de son histoire.
Mi
-
chronique, mi
-
journal intime,
La pomme empoisonnée
dresse, dans une prose
épurée et éminemment puissante, le portrait d’une génération et questionne ce qui
construit nos dest
inées.
Journaliste et écrivain, Michel Laub est né en 1973 à Porto Alegre. Nommé et lauréat
de nombreux prix au Brésil et au Portugal, il figure sur la prestigieuse liste du
magazine britannique
Granta
des vingt auteurs de moins de quarante ans les plus
importants au Brésil
.
Publication avec le soutien de la Fondation bibliothèque nationale du Brésil (FBN).
Traduit du portugais (Brésil) par Dominique Nédellec
Éditions Buchet
-
Chastel

201

http://www.buchetchastel.fr/


Nouvelles brésiliennes

Nouvelles brésiliennes
Résumé

Violence urbaine et conflits intérieurs, fantômes, fantasmes et fantaisies, vie prosaïque, humour, amour et désamour traversent les dix nouvelles. Pour mieux faire connaître cette littérature, nous avons sélectionné des écrivains pour la plupart non traduits en français, jeunes ou moins jeunes, mais tous confirmés par leurs publications et reconnus au Brésil (prix littéraires, etc.) :

Rubens Figueiredo, Sérgio Sant’Anna, Affonso Ferreira, Edla van Steen, Luis Fernando
Veríssimo, Marçal Aquino, Marcia Bechara, João Paulo Cuenca, Amilcar Bettega, Godofredo de Oliveira Neto.

http://editionsenvolume.com/nouvelles-bresiliennes/


Le carnaval des illusions

Le carnaval des illusions
Le carnaval des illusions. Un titre de roman qui porte en lui à la fois la gaieté du carnaval brésilien, et l’amertume laissée par des cicatrices encore douloureuses.
Eva est une jeune femme consciencieuse et un peu triste dont nous faisons la connaissance dans le feu de l’action du collège de banlieue où elle est surveillante. Dans l’entrechoquement des vies des centaines d’élèves et de professeurs qui se croisent chaque jour. Elle évoque son enfance, sa mère qui rêvait d’aller au Brésil, les blessures avec lesquelles elle a grandi. Puis, petit à petit, Eva livre ses souvenirs récents, dont elle peine à se remettre. A travers eux, le lecteur suit l’héroïne jusqu’à Rio de Janeiro, au cœur de la favela de Cantagalo où elle s’occupe de jeunes enfants et d’adolescents dans une association.
On navigue constamment entre passé et présent, d’un continent à l’autre, pour découvrir finalement, dans la violence et le désenchantement de la jeunesse, les mêmes réalités urbaines. Les mêmes réalités humaines.
La Ville merveilleuse enchante dans ce roman qui sonne presque comme un récit de voyage, tout en musique et en couleurs. La poésie un peu mélancolique des descriptions donne envie de découvrir – ou de redécouvrir– Rio de Janeiro.
Un roman qui fait voyager et réfléchir, pour tous les amoureux du Brésil. Et les autres.

Le carnaval des illusions est disponible en version numérique sur Amazon (kindle) et la Fnac (epub). Une version brochée sortira en septembre.

Pour suivre les informations, rendez-vous sur la page facebook du roman : https://www.facebook.com/Le-carnaval-des-illusions-1645760215737566/

Achat sur Amazon.fr : https://www.amazon.fr/carnaval-illusions-Jo-Rouxinol-ebook/dp/B01IYISJHK/ref=sr_1_5?ie=UTF8&qid=1469357438&sr=8-5&keywords=bresil+rio+favela

Achat sur le site de la Fnac : http://www.fnac.com/livre-numerique/a9993388/Jo-Rouxinol-Le-carnaval-des-illusions#FORMAT=ePub

https://www.facebook.com/Le-carnaval-des-illusions-1645760215737566/


Rio Nosso

Rio Nosso
Rio de Janeiro… La plage ! La violence aussi…
Les clichés véhiculés par cette ville ont la vie dure.
De 2010 à 2013, Johanna Thomé de Souza et Camille Lebon y ont vécu un quotidien parfois effervescent, souvent embouteillé. Éblouies par la nature et la culture, interpelées par les inégalités, elles racontent leur ressenti dans "Rio Nosso".
Un carnet de vie hors norme et foisonnant, où aquarelles, strips de bande dessinée, anecdotes et billets d’humeur déclarent l’amour de leurs auteures pour la cidade maravilhosa.

Camille Lebon est à l'écriture. Partie vivre à Rio pour le boulot, elle y est restée par amour. Un an, puis deux puis trois. Retour à la case départ, courant 2013. Un jour, Johanna lui propose de légender des dessins du Brésil, qu'elle doit exposer à Paris. De là, est né Rio Nosso.

Johanna Thomé de Souza est à l'illustration. Française par sa mère, Brésilienne par son père, elle a d'abord parcouru le Brésil en famille et en vacances. Les disques de Chico Buarque ont bercé son enfance. En 2010, elle s'installe à Copacabana pour explorer la part lusophone de son identité. Depuis 2013, elle vit entre Rio, Paris et le Finistère.

https://www.facebook.com/rionossolivro/book_preview