Vidéos brésiliennes



Iara Kelly

Auteur compositrice interprète

Iara Kelly est née en 1978 à Belo Horizonte, Brésil. Elle grandit dans une famille où le chant est quotidien, et commence à 10 ans à composer ses propres morceaux, qui jusqu'à aujourd'hui révèlent une sensibilité à la fois charmeuse et mélancolique.

A Paris depuis une dizaine d'années, elle se produit régulièrement en concert enchantant de sa voix polychrome,
parfois sorcière, parfois enfantine, le public de bars, de scènes de théâtre, d'appartements, de jardins, de lieux
insolites divers. Dans sa musique on peut deviner de lointaines influences de chants religieux, de chansons populaires des années 30, mais aussi du rock, de la samba, du chorro... Ses mots qui portent l'odeur de la pluie du brésil, se mêlent en langues inventées, au son de la guitare, et au moment présent de l'intimité d'un lieu; petites histoires, instants quotidiens, ses chansons emmènent dans un univers poétique qui toujours célèbre la magie de la vie.
Elle a notamment joué dans différentes galeries, au cinéma L'archipel, à la Maison Molière, au Théâtre de l'épée de bois ( Festival des femmes d'Amérique Latine), à La Nef – Manufacture d'utopies, au Théâtre Proscénium, au Festival des apéros musique de Blesle, au Petit Bain (Paris), à l'étranger, au théâtre (Tapei -Taïwan), au Centro Social Cavallo ( Milan -Italie), au Botequim ( Lisbonne).

Depuis 2004 elle travaille également avec des compagnies théâtrales, pour la création musicale mais aussi en tant que performeuse et comédienne.



Les Bécots da Lappa - nouveau clip !

Découvrez le dernier clip des Bécots da Lappa ! Savourez l'ambiance bon enfant et le bon samba.
Mais les Bécots, c'est aussi le choro, les rythmes endiablés du forro, des cocos pour danser tous ensemble !

www.becotsdalappa.com pour plus d'infos



Roman De ma fenêtre suivi de trois autres nouvelles

Bonjour,
mon livre commence à Paris en 2030 et se termine en Amazonie... A la demande de mon éditeur j'ai réalisé une vidéo de présentation que je vous invite à voir sur le lien suivant :
https://www.youtube.com/watch?v=phcpLoGg-5A

En votant pour mon livre, vous me permettriez de recevoir des exemplaires de mon éditeur. Quelle chance si vous aimez !



PIca Pao

Vidéo enregistrée à la pléiade, par lubeeworks

http://www.picapao.fr

C’est en 2006 que l’aventure de Pica Pao débute. Dès lors, ces jeunes passionnés de musique brésilienne parcourent les routes de France, pour partager « de momentos preciosos » avec qui aime écouter, s’amuser et danser.

Leur concert vous fera voyager d’une part au cœur du répertoire brésilien : bossa nova, choro, samba enredo, MPB (musique populaire brésilienne… Et d’autre part dans les compositions du groupe qui constituent la nouvelle direction artistique de celui-ci.

Pica Pao se décline de trois à sept musicien(ne)s, tous chanteurs, utilisant des instruments modernes mais aussi traditionnels tel que le cavaquinho, le berimbao, ou le pandeiro.

Après plus de 200 concerts, ils sortent en 2011, l’album « sob o mesmo ceu », puis en 2014 l’EP « premoniçao »

Contact booking : 0622674617
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.



Reportage sur les rodas de choro de Marseille par CityPost

« Tout se passe dans le regard ». Lorsque Cristiano Nascimento parle du choro, la pupille est passionné, le sourire constant. Ce jeune guitariste brésilien est le directeur artistique de La Roda, une compagnie qui se consacre à la diffusion d’une des plus anciennes musiques populaires brésiliennes : le choro. Peu connu en Europe, le choro est pourtant un aïeul de la samba ou de la bossa-nova, plus célèbres sur le vieux continent.

Une fois par mois, l’équipe de La Roda organise une roda de choro à l’Equitable Café (Marseille 6e). « C’est avant tout une rencontre entre musiciens, amateurs ou professionnels, explique Cristiano, une petite réunion pour partager une même passion, transmettre et apprendre ». Installés en ronde, chaque musicien prend la parole pour improviser sur la mélodie. Mais ici, pas de démonstration de vélocité. Chaque interprète enrichit le thème humblement, sans trop se mettre en avant. Cristiano insiste, « l’individualité n’est pas au centre, le choro est vraiment une musique collective.«

Le but de La Roda est, certes de sensibiliser le public au choro, mais aussi de transmettre. Cristiano résume l’état d’esprit du collectif, « on est complètement disponible pour apprendre cette musique à tous les musiciens qui en tombe amoureux ».

Kévin Derveaux