Pour une utilisation optimale de notre site, merci d'accepter les cookies Google Analytics et Facebook



Ramiro Magalhães 2020

Ramiro Magalhães 2020

Je suis originaire du Brésil, précisément de Salvador Bahia...Ramiro Magalhães 2020 est un artiste à multiple facettes: humaniste et écologique, peintre-sculpteur ainsi qu’inventeur, poète, compositeur et comédien.

Aujourd’hui je vis en France, depuis 20 ans, départ du nouveau monde pour venir vers le vieux monde. Je me suis installé à Paris capitale de l’art et je me suis spécialisé en« merde », car j’utilise la bouse de vache et le crottin de cheval pour faire mes sculpture actuelles.
La bouse de vache est un excellent matériaux, ce sont des fibres qui ressemblent au bambou, ce qui en résulte une matière très résistante et intéressante à travailler pour moi. J’étais artiste résident au centre d’art contemporain de la France à Dijon. Cette année-là pour Hallowen, la banque populaire de bourgogne, m’avait commandé cinq sculptures géantes en bouse de vache, pour rester cinq ans en plein air dans cette ville. Le défi c’était de les laisser dehors pour qu’elles puissent, sous la pluie, le soleil et la neige, revivre, ce matériel est organique.
J'utilise la bouse de vache aussi pour la création d’instruments musicaux originaux.

"Chacrasonic"
Dans le but d’un travail sonore écologique: mes instrument, une vingtaine au total, ont des formes et des noms très inspirés : Chaisesuprasônica, le sept chacrasonique, etc. Pendant mon séjour en France je les ai joué un peu partout : à la maisonde Molière et Carreau du Temple, pendant l’année du Brésil en France en 2005, ainsi qu’à l’espace Pierre Cardin, et à l Institut Européen d’ Ecologie, invité par Jean-Marie Pelt, au Café Culturel à Saint Denis, au Palais de Chaillot àParis, à l'Espace Rivet - Paris, à la Foire de Paris, etc

Espace Reuilly
Je suis président de mon association « GardienPlanétaire » première école de conscience écologique au Brésil et en France. En même temps je travaille sur un projet de sculptures écologiques et pédagogiques. Je travaille depuis vingt-deux ans pour faire inscrire la fôret Amazonienne au patrimoine de l’humanité. Je me vois comme un artiste autodidacte, spécialiste en styles originaux, avec un diplôme assigné par l’architecte de l’univers :
La terre souffre d’une blessure chronique dont les virus c’est l’ homme.