Pour une utilisation optimale de notre site, merci d'accepter les cookies Google Analytics et Facebook



Compagnie A fleur de peau

Compagnie A fleur de peau

Compagnie A fleur de peau: "Soudain 20 ans"
La compagnie « à fleur de peau » est heureuse de vous annoncer l’événement 20 ans, não são 20 dias, não são 20 meses, son 20 ans!!!
Après 2 ans de collaboration informelle, la Brésilienne Denise Namura et l’Allemand Michael Bugdahn fondent leur compagnie en 1988. Ils ont créé une vingtaine de spectacles pour « à fleur de peau » et d’autres compagnies comme le Ballet National de la Ville de São Paulo, la cie Cisne Negro et le Bernballett. La compagnie a participé à de nombreuses manifestations internationales de renom et tourné ses créations dans une quinzaine de pays ; elles ont été primées à plusieurs reprises.
La théâtralisation du mouvement dansé, le tragi-comique et l’émotion sont à la base de leur démarche créative. En prônant le métissage des genres, « à fleur de peau » explore la condition humaine avec générosité, ironie et tendresse afin de réaliser un partage immédiat avec le spectateur.
Denise Namura
Michael Bugdahn
A compagnie a participé à de nombreuses manifestations internationales de renom (Biennale de la Danse Lyon,
Holland Dance Festival, La Haye, Rio Panorama etc.) et tourné ses spectacles dans une douzaine de pays. Leur création « 4'quarts » a obtenu le 1 er prix aux "Tremplins de la Danse" à St.-Dizier et le prix de l'humour au "Concours
Volinine" à St.-Germain-en-Laye, « quelques réflexions » le 1 er prix au "Concours International pour Chorégraphes" à
Groningue, Pays-Bas. Aller-retour simple » a été coproduit par la Cie. Maguy Marin/CCN Rillieux-la-Pape (accueil studio) ; une nouvelle mou-ture (jp, pour 5 interprètes) de cette pièce a été réalisée fin 2006, avec le soutien de la Fondation BNP Paribas. « unange passe-passe ou entre les lignes il y a un monde », a été créé en résidence au Théâtre de l'Enfumeraie (Sarthe). « como se não coubesse no peito » est une commande du Ballet National de la Ville de São Paulo, sponsorisée par la Petrobrás et « talvez sonhar … » une commande de la Cie. Cisne Negro, co-produite par le SESC. « que reste-t-il de nos amours ? » (pour 10 interprètes) a été coproduite par la Maison de la Danse de Lyon en 2005 (résidence), avec le soutien de la Fondation BNP Paribas, de l’Année du Brésil en France, ADAMI, ONDA et du Centre National de la Danse.