Bonjour Brasil n'utilise que des cookies fonctionnels de Joomla, pas de Google ni Facebook



« UN CAPITAINE DE VOLONTAIRES » de MACHADO DE ASSIS

« UN CAPITAINE DE VOLONTAIRES » de MACHADO DE ASSIS

« Nous étions deux, et elles, deux. Nous y allions tous deux en visite, par habitude, par
délassement, et finalement par amitié. Je devins l’ami du maître de maison, et lui devint
mon ami. Le soir, après dîner l’on dînait tôt en 1866, j’y passais pour fumer un cigare. Le
soleil entrait encore par la fenêtre, d’où l’on voyait une colline avec des maisons. La
fenêtre opposée donnait sur la mer. Je ne citerai ni la rue ni le quartier ; je puis citer la
ville, c’était Rio de Janeiro. Je tairai le nom de mon ami ; mettons une lettre, X***. Elle,
l’une d’elles, s’appelait Maria » – Joaquim Machado de Assis.
Éditions La Découvrance & Les Arêtes, 2015. Traduit par Dorothée de Bruchard.