Pour une utilisation optimale de notre site, merci d'accepter les cookies Google Analytics et Facebook



Que d'eau, que de négriers

Que d'eau, que de négriers

Pavillon de complaisance, trafics divers, officiers chypriotes, Noirs aux machines, cuisinier brésilien et esclaves mulâtres (mais quels esclaves?) L'esclavage d'aujourd'hui n'est plus ce qu'il était… et vogue la galère!
Lou La Bonté a fait toutes sortes de boulots et voyages, parfois sous la contrainte. Il s'est servi de ses expériences pour écrire des récits où la réalité n'est jamais très éloignée de la fiction.
Brésilien, par son père, Tatare par sa mère, l'auteur a écrit sous divers noms (Georges-Antoine Chaduteau, notamment)dans la recherche scientifique et linguistique (un dictionnaire de sango et le livre "La Gravitation, attraction ou répulsion?"), des romans noirs et d'aventure ("République, bananière, Rivière, Révolution", qui se déroule en Amérique centrale) etc.
Que d'eau, que de négriers est basé sur une expérience vécue lorsque, pour s'enfuir du Brésil au moment de la prise de pouvoir par les généraux, il dut se faire engager sur un cargo pour le compte d'Interpol.
Aux éditions Noir délire
176 pages