Bonjour Brasil n'utilise que des cookies fonctionnels de Joomla, pas de Google ni Facebook



Os the Darma Lovers - Laranjas de céu

Os the Darma Lovers - Laranjas de céu

Os the Darma Lovers
Laranjas de céu
Nacopajaz


Yang Zam et Nenung pourquoi deux brésiliens se font appelés par des prénoms tibétains ?
Parce que yang Zam c’est mon prénom de refuge et de pratique dans le bouddhisme tibétain, ce prénom reçu de notre professeur de méditation, me permet de prendre de la distance avec la scène et de me protéger, de créer une distance entre moi et les personnages que je dois joués, cela m’aide à ne pas tomber dans les illusions et de rester plus réaliste et aussi pour la plus simple raison de marketing, yang Zam s’associe beaucoup mieux à notre groupe Os the Darma Lovers que mon prénom de naissance.
Cette conversion au bouddhisme tibétain a-t-elle influencé la genèse du O The Darma Lovers?
Deux ans après notre conversion au Bouddhisme en 1999, notre groupe a vu la lumière du jour, avant je jouait dans un groupe de Rock à Porto Alegre, et Yang Zang aussi de Porto de Alegre, était la productrice de notre groupe parmi d’autre qu’elle produisait. Ce groupe se défait, d’autant plus la proposition musicale très centré sur le rock ne m’intéressait plus, Yang Zang a aussi laissé tombée sa boîte de prod. Depuis 8 ans de vie commune…sur le chemin bouddhiste, jusqu’à ce jour on n’a jamais chanter ensemble, nous avons essayé de mettre en son nos deux voix, cela dégageait une harmonie qui nous a beaucoup plus musicalement, elles avaient une syntonie différente de ce qu’on connaissait déjà. A partir de ce moment, nous avons commencé à jouer et à composer ensemble et de fils en aiguille est apparu Le The Darma Lovers : Darma est associé au bouddhisme, mais c’est un enseignement antérieur au bouddhisme qui veut dire chemin interne alors on fait une rousse, Os the Darma lovers, le « Os » parce que nous sommes des Brésiliens, ‘The’ tout les noms des grands groups de musique (en tout modestie rires) commence comme ça : ( rires) the Clash, the beattles, the who… on commence déjà petit…
Brésil… quel est votre parcours musicale avez vous une formation musical academique?
Nenung non non, comme je disais avant j’ai joué pendant des années dans le groupe de rock dans ma ville à Porto Alegre, mon groupe s’appelait la « Barata Oriental » d’influences très punk rock : clash, the cure…le groupe n’allait plus avec mes recherches spirituels et musicales en ce moment je commençais à faire ses premières compos. Ses chansons ne parlaient pas de méditation, elles étaient plutôt fruits de la méditation : notre musique est le résultat d’une perception de notre réalité, de notre expérience interne, à partir de la méditation nous existons dans nos propres vies et nous voyons plus profondément tout ce qu’est au tour. Cette expérience et tout ça , on mélange à nos influence rock rool, folk, punk, de mutantes, musique pop, musique brésilienne….. et ça donne notre son.
Parlons-en de la discographie des Os The Darma Lovers...
En 1999 sans aucune prétention nous avons enregistré cinq morceaux voix et guitare, ce qu’on appelle des ‘demo’ au Brésil, alors une de ces musiques demo est arrivé dans une radio de Porto Alegre que s’appelle Ipanema super radio avec une programmation très bonne qualité. Là on apperçu que les gens voulait écouter ce qu’on avait à dire, parce que je trouve que les choses arrivent quand on a une connexion avec tout le monde.. En 2000 on sort notre premier disque ‘Os The Darma Lovers’ en suite en 2002 nous avons lancé le « Bàsico » qui est plus éléctronique plus expérimental qui diffère du premier qui est complètement acoustique.
Nenung intervient : là lorsque de la sortie de ce disque j’ai eu un appel de mon maître spirituel qui m’a invité à faire un retrait spiritual soit disant laisser tout tombé et entrer en méditation au Tibet pendant 3 ans, je l’ai fait, pendant ce recueil mon maître est décédé alors j’y suis resté deux ans. Donc entre 2002 et 2004 nos avons resté complètement haut….
Mais vous avez eu quand même deux disques qui pourraient être travaillé dans le médias...Sachant que le moment de mon départ nous étions en pleine ascension musicale au Brésil. Lorsque de mon retour en 2004 on a enregistré « Laranjas do Céu » sortie 2005 au Brésil et sortie en France fin mai 2008 avec des inédites et plus 3 musiques des disques antérieurs qui sont les résultats de nos premières années de vies.
Pop folk organique ?
Ça ce sont des personnes essayant de chercher un terme plausible pour définir le son qui nous faisons, même pour la musique brésilienne nous sommes difficile d’être classés. La vérité ce que nous sommes organiques, nous avons une touche folk, rock, pop et de ‘musica brasileira’ et c’est comme ça avant que le Zen Rock ne s’établisse pas comme tel, il aura une recherche pour nous définir, pour nous caser.

{modal url="images/stories/com_form2content/p18/f376/81.jpg"} Os the Darma Lovers - Laranjas de céu {/modal} {modal url="images/stories/com_form2content/p18/f376/77.jpg"} Os the Darma Lovers - Laranjas de céu {/modal} {modal url="images/stories/com_form2content/p18/f376/78.jpg"} Os the Darma Lovers - Laranjas de céu {/modal} {modal url="images/stories/com_form2content/p18/f376/82.jpg"} Os the Darma Lovers - Laranjas de céu {/modal}